Épisodes

Episode 3 : Etre incompris au sein de sa famille, Appropriation culturelle, Instagram et sexe

« Comme le dit toujours ma mère, ‘Tant que tu portes le nom de cette famille, tu dois agir et réfléchir comme tout le monde.’ »

Cette déclaration est à l’origine de ce troisième épisode du podcast. Elle est celle d’un lecteur de mon blog Digressions au cours d’une discussion sur Instagram. Son mal-être était apparent. Les poids familiaux sont les plus lourds à porter, les interdits familiaux sont les plus difficiles à supporter.

L’échange avec ce lecteur m’a rappelé mon histoire personnelle, le chemin parcouru pour me débarrasser des jugements de mon entourage afin de vivre la vie que je me suis choisie. Une vie pas toujours comprise et parfois violemment critiquée.

A ce sujet je papote autour de 5 points :

  • Qu’est-ce qui peut emmener quelqu’un à vouloir changer ?
  • La grande différence entre changer chez soi et changer loin de chez soi.
  • Savoir accepter l’éloignement et l’incompréhension.
  • Changer ne signifie pas aller en guerre.
  • Quand on a un enfant, le changement est encore moins accepté.

Une fois de plus je partage mon expérience et, à la fin de l’épisode, je réponds de mon mieux aux questions que m’ont posé les auditeurs du podcast sur le changement personnel en rapport avec les relations avec l’entourage.

Écoutez l’épisode et revenez me voir ici-même, dans la section commentaire, pour poursuivre la discussion.

Description de l’épisode :

Dans cet épisode, C. Befoune papote autour des attitudes blessantes de l’entourage quand on décide de changer, de s’affranchir du joug social et familial et de vivre pour soi.

Avant d’aborder cette question, C. parle de l’appropriation culturelle qui semble ne pas concerner les Noirs et de comptes Instagram qui ouvrent les yeux sur les interactions sexuelles.

N’hésitez pas à vous rendre sur le site du podcast pour poursuivre la discussion : commentez, posez vos questions au bas de l’article dédié à l’épisode.

Ressources mentionnées dans l’épisode :

Photo : Wendi Wei


Tout comme le blog Digressions dont il est inspiré, le podcast Les Papotages de C. ne possède aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au site internet, tout simplement.

Tout message privé à propos du podcast est bienvenu à l’adresse c.papote.podcast@gmail.com. Retrouvez moi sur Instagram à @c_befoune.

8 Comments

  • Reply
    Diane
    1 février 2020 at 13 h 50 min

    Merci beaucoup pour ton partage. Je t’ai découvert ressèment grâce a une amie et j’ai juste l’impression que tu mets des mots sur tant de choses que je ne sais pas expliquer. Merci déjà pour ça. Je suis entrain de faire un travail de fond pour d’abord décider de ce que je veux et ensuite me donner les moyens de le devenir. J’ai trop l’impression de subir ma vie des fois. En tous j’aime beaucoup tes partages

    • Reply
      C. Befoune
      2 février 2020 at 11 h 01 min

      Subir sa vie. C’est un sentiment que je connais tellement ! Je souhaite de tout coeur que tu y arrives, Diane.

  • Reply
    Kia
    7 février 2020 at 12 h 15 min

    Bonjour Befoune. Merci pour cet épisode! Avec ton podcast j’apprends tant sur le monde et les Hommes mais surtout sur moi. Le processus de changement est tellement personnel que si l’on veut écouter les avis des autres mais surtout de nos proches, l’on ne changera pas comme on le veut mais selon leur envie et le moment ou ils seront prêts à accepter notre changement. Cependant cela arrivera t-il un jour?
    Pour ce qui est de changer loin des autres, tu as tout dit. Pour ma part j’assume et oui c’est dur surtout vis a vis des parents mais c’est une éducation mutuelle et je sais que cela prendra du temps mais nous nous y arriverons. L’amour accepte. M’entendre dire « tu as changé » au début c’était dur mais aujourd’hui je suis contente de l’entendre car oui j’ai changé et j’aime celle que je suis et demain encore je changerai si besoin. Très bonne journée

    • Reply
      C. Befoune
      7 février 2020 at 13 h 06 min

      Ton commentaire est beau. Tout simplement. J’aurais voulu dire autre chose mais tu as absolument tout dit. Il st beau Kia.

  • Reply
    Audi. G
    3 avril 2020 at 15 h 47 min

    Le clic que leila a produit est hyper poussé, nous les noires nous nous plaignons de tous, revendiquons tous, as if we are the only race on earth with a deep and meaningful history. Thanks for all the light writing you or listening to you bring me. Thanks much

    • Reply
      C. Befoune
      6 avril 2020 at 12 h 15 min

      Merci à toi de prendre le temps d’écouter et de lire.

  • Reply
    Audi. G
    3 avril 2020 at 16 h 18 min

    J’ai vecue la même chose au cameroun, tellement j’étais mal et j’ai crue que je devais quitté le kmer to feel better. Mais arrivé a ma destination ma douleur était telle que j’avais même des pensé atroces. La famille, les amis, les echecs, les entreprises le big boom dans ma tête. Mais je comprends maintenant que c’est grandir.

    • Reply
      C. Befoune
      6 avril 2020 at 12 h 16 min

      C’est effectivement ça grandir Audrey. Ce n’est pas du tout facile.

Leave a Reply